Association loi 1901 affiliée à l'U.D.A.F. du Rhône (Union Départementale des Associations Familiales)
et à la F.N.A.P.T. (Fédération Nationale des Associations Prévention Toxicomanies)
Bienvenue !
menu.html
Accueil
Qui sommes nous ?
Devenir membre
Commander le livre
Préventions
Groupes écoute
Liens
Actualités 
Pandémie cannabique 
Archives
Agenda
Forum <<
prevention.html

PREVENTIONS DES TOXICOMANIES

Les adultes

Aucun éducateur ne peut à l'heure actuelle faire l'impasse d'une formation à la prévention. Les jeunes ont une méta-culture de la drogue qui est en fait une pseudo-culture colportée par les lobbies commerciaux pro-drogue. Il est important que les parents et les enseignants en sachent davantage et soient crédibles lorsqu'ils démontent confusions, approximations et erreurs. Dès le CM, les parents et les instituteurs doivent pouvoir devancer les questions des enfants.

Au collège et au lycée

Nos interventions équilibrent témoignages de personnes sorties de la drogue et information. Nous sommes vigilants pour ne pas tomber dans les pièges de l'incitation, de la fascination ou de la moralisation. Nous souhaitons une réunion de parents au minimum, si possible avec une intervention auprès des enseignants lors d'une réunion pédagogique.

Une équipe de personnes confrontées à la drogue intervient auprès des jeunes. L'impact du vécu aide les jeunes à être vraiment réceptifs à l'information donnée. Prévoir 2 heures :

  • Après quelques témoignages, une présentation générale présente d'abord les méfaits comparés sur le cerveau du tabac, de l'alcool et du cannabis et propose un argumentaire solide pour que les jeunes soient capables de répondre aux sollicitations par lesquelles ils se font piéger (« Je suis capable de dire non et je sais pourquoi » ).

  • Les jeunes formulent leurs questions par écrit et de façon anonyme.

  • Les réponses aux questions permettent d'aborder davantage de points sensibles.

  • L'intervention peut être prolongée par la mise en place de groupes de volontaires, devenus eux aussi acteurs de prévention.

Dans un souci de cohérence éducative, il est nécessaire qu'un maximum d'enseignants soient présents pour aider les jeunes à confirmer leurs motivations dans la durée, spécialement pour ceux qui ont déjà « touché » et qui désirent arrêter. Des connaissances communes aux adultes et aux jeunes facilitent alors le dialogue.

Au lycée et pour les adultes

Le Dr Morélis, pharmacologue, propose un cours S.V.T.(Sciences de la Vie et de la Terre) sur les mécanismes d'action des drogues sur le cerveau et le système nerveux central, à la suite du dialogue que nous initions avec les jeunes.

    

Un chef d'établissement nous écrit : 


« Votre présence dans notre école depuis plusieurs années constitue un fil rouge dans notre stratégie de prévention. Les échos qui me reviennent des élèves et du personnel éducatif sont très positifs. Je tiens à exprimer à toute votre équipe ma reconnaissance et mes encouragements dans vos démarches d'accompagnement des familles et des jeunes. »

un autre : 


« La qualité des intervenants, une parole juste et vraie...je crois que vous avez trouvé la bonne façon pour interpeller les jeunes, pour les prévenir des dangers que constituent les drogues... Votre travail porte ses fruits. Combien de jeunes, grâce à vos interventions, ont cessé de consommer ou n'ont pas eu envie de commencer ? Je suis sûr qu'ils sont fort nombreux et c'est bien l'essentiel de votre tâche. Merci pour votre disponibilité et votre dévouement, merci pour la qualité des témoignages. Avec toute ma reconnaissance... »

lien_temoignages.html
VOUS SOUHAITEZ TEMOIGNER
Document fait avec Nvu
Contact :
  Le Phare - 133 boulevard de la Croix-Rousse - 69317 Lyon Cedex 04
            Tél : 04 78 28 26 62 
mise a jour Mise  à  jour
17 mai 2013